Actualités    ACUBO      Au Pays Bomboma Membres - Adhésion Dictionnaire
         
Forum Projets Evènements - Reportages Partenaires - Donnation Contact
Bomboma
pour être publier
 
 
 
 
Brexit : les députés britanniques se prononcent sur la possibilité de sortir de l'UE sans accord
du Mercredi 13/03/2019 à 16:51
publiée par Maufranc Mongai

DIRECT. Brexit : les députés britanniques se prononcent sur la possibilité de sortir de l'UE sans accord

Par Kocila Makdeche, Louis San – France Télévisions

Mis à jour le 13/03/2019 | 16:29 – publié le 13/03/2019 | 16:59

 

Au lendemain du rejet de l'accord sur le Brexit conclu par Theresa May avec l'Union européenne, les députés britanniques se prononcent mercredi sur la possibilité de sortir de l'Union européenne sans aucun accord.

Seize jours avant la date prévue du divorce, c'est toujours l'incertitude au Royaume-Uni. Après avoir largement rejeté, mardi 12 mars, l'accord sur le Brexit conclu par Theresa May avec l'Union européenne, les députés britanniques doivent désormais s'exprimer sur le principe du no deal ("pas d'accord"). Le vote est prévu entre 18 heures et 20 heures, mercredi 13 mars. Suivez la journée sur franceinfo.fr.

Option "no deal". Les députés britanniques se prononcent sur la possibilité de sortir de l'Union européenne sans aucun accord. C'est l'option dite du no deal, réclamée par une partie des "Brexiters", qui imaginent un Royaume-Uni florissant, capable de nouer des accords commerciaux ambitieux à travers le monde à compter du 29 mars.

"Un choc économique". Ce scénario du no deal est redouté par les milieux économiques car il serait synonyme d'un retour des formalités douanières, d'un effondrement de la livre et d'une flambée des prix des importations. Quitter l'UE dans ces conditions provoquerait "un choc économique", met en garde la Première ministre, Theresa May.

Un autre vote jeudi. Si l'option du no deal est exclue, le Parlement votera de nouveau jeudi, cette fois sur une proposition de report "limité" du Brexit. Les 27 autres Etats de l'UE devront toutefois donner leur accord à l'unanimité, et les dirigeants européens ont prévenu que toute demande en ce sens devrait être dûment justifiée.

Suivez le live et réagissez en direct
#BREXIT

16h29 : "Cher monsieur Tusk. Je vis en Grande-Bretagne. Je sais que nous sommes en train de quitter l'Union européenne mais je pense que nous devrions rester amis." Sophie, une jeune britannique de six ans, a envoyé un courrier à Donald Tusk pour lui faire part de sa tristesse alors que l'échéance du Brexit se rapproche. Et pour illustrer sa demande, la fillette a dessiné une licorne, raconte BFMTV.

14h30 : Avec beaucoup de retard, voici un point sur l'actualité de cet après-midi :



Après le rejet de l'accord proposé par Theresa May, l'incertitude se poursuit. Les députés britanniques débattent en ce moment avant de voter, ce soir, pour ou contre un Brexit sans accord. Voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

• ADP a été condamné à 225 000 euros d'amende dans l'affaire de l'effondrement d'un terminal à Roissy-Charles-de-Gaulle qui avait coûté la mort à quatre personnes en 2004. Il s'agit de la peine maximale.

La compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle va réclamer des réparations financières à Boeing après la suspension de vol des 737 Max. Comme de nombreux pays, l'Agence européenne de sécurité aérienne a décidé de fermer l'espace aérien européen aux Boeing 737 Max. Davantage de détails dans notre article.

La pollution est responsable d'un quart des morts prématurées et des maladies dans le monde, selon un rapport de l'ONU, réalisé par 250 scientifiques de 70 pays.

14h15 : Former U.K. PM @David_Cameron says a no-deal Brexit would be a disaster for Britain https://t.co/p8WPdysYkA

14h19 : "Un Brexit sans accord serait une catastrophe pour notre pays."

L'ancien Premier ministre britannique David Cameron a répondu aux questions de Bloomberg sur le Brexit. Il a affirmé que Theresa May avait "toujours [s]on soutien".

13h51 : Today's business in the House of Commons. https://t.co/dcdqfMi1sO

13h55 : Bonjour cher @anonyme. Le vote sur le no deal devrait avoir lieu ce soir à 20 heures (heure de Paris), d'après cet agenda tweeté par une journaliste du Guardian.

13h50 : Quand doit avoir lieu le vote du parlement sur l'option du no deal?

13h29 : Vous avez du mal à comprendre les enjeux de ce vote sur le no deal ? Et que va-t-il se passer si les députés votent à nouveau contre, après avoir déjà rejeté l'accord proposé par Theresa May ? Notre journaliste Marie-Adélaïde Scigacz vous a préparé cette infographie sur les différents scénarios du Brexit.






13h15 : Après le rejet de son accord, hier, Theresa May s'apprête à vivre une nouvelle journée compliquée. Notre journaliste Louis Boy a brossé le portrait de la Première ministre britannique qui cristallise plus que jamais les critiques.

13h11 : Les débats reprennent au Parlement britannique avant le vote de ce soir sur le Brexit sans accord. Vous pouvez les suivre en direct, ici.

12h01 : Voici les principaux titres d'actualité à midi

La compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle va réclamer des réparations financières à Boeing après la suspension de vol des 737 Max. L'Agence européenne de sécurité aérienne a décidé de fermer l'espace aérien européen aux Boeing 737 Max 8 et 9. Davantage de détails dans notre article.


La pollution est responsable d'un quart des morts prématurées et des maladies dans le monde, selon un rapport de l'ONU, réalisé par deux cent cinquante scientifiques de 70 pays.

L'incertitude se poursuit. A 17 jours de la date fixée pour le Brexit, les députés britanniques ont massivement rejeté l'accord de divorce avec l'Union européenne. Aujourd'hui, ils doivent s'exprimer sur le principe du no deal. Voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

En dépit de nombreuses réserves, l'Assemblée doit donner son feu vert aujourd'hui à la privatisation du groupe aéroportuaire français, dans le cadre de l'examen de la loi Pacte.Voici pourquoi cela provoque des inquiétudes.

11h26 : La livre sterling rebondit légèrement, ce matin, face à l'euro et au dollar, après le rejet la veille du traité du Brexit par le Parlement britannique. Le marché continue de tabler sur un report du Brexit.

09h57 : Les unes de nombreux titres de la presse britannique reviennent, ce matin, sur le résultat du vote contre l'accord de Brexit, considéré comme la pire défaite d'un Premier ministre britannique depuis près d'un siècle. Nous les avons recensées ici.



09h22 : "Il se peut que le no deal empêche tous les pêcheurs européens d'aller pêcher dans les eaux territoriales britanniques. Ce serait un drame parce que beaucoup de nos pêcheries pêchent dans ces eaux, et il n'y a pas du tout d'autre possibilité de report ailleurs. Donc, nous avons commencé à envisager des solutions sociales d'arrêt de bateaux".

Le ministre de l'Agriculture s'est exprimé, sur Sud Radio, sur les conséquences sur la pêche d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord.

09h12 : En cas de no deal, le gouvernement britannique promet de réduire à zéro les droits de douane sur 87% des biens importés, signale The Guardian (en anglais). L'objectif est d'éviter "un choc des prix".

09h12 : Voici les principaux titres d'actualité à 9 heures :

L'incertitude se poursuit. A 17 jours de la date fixée pour le Brexit, les députés britanniques ont massivement rejeté l'accord de divorce avec l'Union européenne. Aujourd'hui, ils doivent s'exprimer sur le principe du no deal. Voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

En dépit de nombreuses réserves, l'Assemblée doit donner son feu vert aujourd'hui à la privatisation du groupe aéroportuaire français, dans le cadre de l'examen de la loi Pacte. Voici pourquoi cela provoque des inquiétudes.

Les Etats-Unis estiment qu'il n'y a pas de raison de clouer au sol le Boeing 737 MAX 8. Cette position tranche avec nombre de décisions prises dans le monde. L'Agence européenne de sécurité aérienne, par exemple, a décidé de fermer l'espace aérien européen aux Boeing 737 Max 8 et 9. Davantage de détails dans notre article.


Le cardinal australien George Pell, ancien numéro trois du Vatican tombé en disgrâce, a été condamné à six ans de prison pour viol et agressions sexuelles contre deux enfants de chœur.

07h50 : 🗨️ @pierremoscovici "Après ce qui s'est passé hier, le risque d'un #NoDeal augmente fortement. Ce n'est pas ce que nous souhaitons, mais nous le préparons." #Brexit #Europe #Les4V @telematin

07h50 : Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, assure dans les "4 vérités" sur France 2 que l'Europe se prépare à un "no deal".

06h50 : L'accord négocié entre Theresa May et l'Union européenne a été massivement rejeté hier par les députés britanniques. La situation chaotique du Royaume-Uni est à la une de Libération.

 

France Télévisions




 
Pour REAGIR à cette news connectez-vous. (si déjà Membre), sinon rejoignez nous



Soyez le premier à réagir à cette news.

Retour