Actualités    ACUBO      Au Pays Bomboma Membres - Adhésion Dictionnaire
         
Forum Projets Evènements - Reportages Partenaires - Donnation Contact
Bomboma
pour être publier
 
 
 
 
Banlieues : le rapport Borloo met en garde contre "un nouvel apartheid" et Macron devrait annoncer..
du Jeudi 26/04/2018 à 16:22
publiée par Maufranc Mongai

Banlieues : le rapport Borloo met en garde contre "un nouvel apartheid"

AFP il y a 4 heures

Suite à la remise ce jeudi du rapport de Jean-Louis Borloo, Emmanuel Macron devrait annoncer “courant mai” son plan pour les quartiers défavorisés.

Il était très attendu. Le rapport sur la politique de la Ville a été remis jeudi par Jean-Louis Borloo.  L’ancien ministre y alerte contre le risque d’un “nouvel apartheid” en matière de mixité sociale, et propose la création d’un fonds doté de “5 milliards d’euros”.

“Faire revenir la République” dans les quartiers

Education, mobilité, leadership, égalité ou mixité… Le rapport liste ainsi 19 programmes pour “faire revenir la République” dans les quartiers. Tout en mettant en garde contre le “repli identitaire et communautaire”, Jean-Louis Borloo préconise, entre autres, une “relance immédiate de la rénovation urbaine”, la réorganisation de l’école ou encore la création d’une “académie des leaders” sur le modèle de l’ENA.

Ces programmes “peuvent démarrer tout de suite, ils provoqueront un effet “blast”, une spirale positive et une dynamique extrêmement puissante”, assure Jean-Louis Borloo.

L’auteur du rapport appelle aussi à “investir dans la petite enfance”, “agir fermement pour la sécurité et la justice”, “lutter contre l’illettrisme” et créer “200 campus numériques”. Emmanuel Macron annoncera “courant mai” son plan de mobilisation pour les quartiers défavorisés. On devrait y retrouver certaines des propositions formulées par l’ancien ministre de Jacques Chirac.

 

Des “programmes thématiques”


  Une académie " des leaders ", à côté de l'ENA
La mise en place d'une nouvelle grande école, accessible sur concours, qui permettra à des étudiants, s’ils réussissent les épreuves de « bénéficier du statut de fonctionnaire stagiaire de l’ENA, la prestigieuse Ecole nationale d’administration avec une rémunération équivalente (de l’ordre de 1 700 euros bruts) pendant la durée de la scolarité ». Le but de cette école est de mettre en avant les « talents de notre jeunesse et notamment des quartiers populaires », la sélection à l’entrée s’opérerait sans aucun diplôme préalable demandé. Cette voie d’accès aux grands corps de la fonction publique serait réservée, « dans un premier temps, aux jeunes des quartiers prioritaires, s’élargissant par la suite ».

  Un milliard d'euros pour le RER
Placer un milliard d’euros dans le fonctionnement du RER. Une manière d'améliorer la mobilité des habitants des quartiers en atténuant leur enclavement. Jean-Louis Borloo souhaite organiser rapidement les états généraux des transports en région Ile-de-France.

  Inciter les jeunes à voyager
Mettre l'accent sur les voyages scolaires et extra-scolaires: « chaque enfant et adolescent scolarisé en QPV (quartier prioritaire de la ville, NDLR) aura la possibilité de partir quatre fois dans sa scolarité à la rencontre de l’Autre, dans des conditions financières abordables pour leurs parents, jusqu’à la quasi gratuité ». Ceci dans "un Etat membre de l’Union Européenne".

  Des « Maisons Marianne » pour la mixité
« Elèves ou étudiantes, mères ou grands-mères, salariées ou sans emploi […] les femmes tiennent une place primordiale dans la vie sociale des quartiers populaire […] Ce sont les nouveaux visages de Marianne ! » Ces maisons « protégeront » dans ce rôle en créant 216 « Maisons Marianne », en bas des immeubles qui abriteront des associations promouvant l’égalité, et l’accompagnement de 100 000 femmes vers l’emploi ou la formation professionnelle. 30 000 places en crèches seraient créées et le dispositif des « adultes-relais », sorte de contrats aidés réservés aux plus de 30 ans, relancé.

  Encourager la « co-production » de sécurité
« Certaines bandes se servent en effet de certains quartiers comme base arrière. Les marchands de sommeil, prospèrent. Une petite délinquance par intimidation se développe parfois. » Par ailleurs, dans ces quartiers, « l’exercice de sécurité publique est plus complexe et demande des moyens spécifiques. » En plus d’un renfort de la police, notamment de proximité, le rapport suggère le déploiement de 500 « correspondants de nuit » supplémentaires sur des postes d’adultes-relais, comme le rapporte le Parisien.

  Miser sur le sport et les "coachs d'insertion"
Miser sur le sport : "une des clefs de l’apprentissage de la motivation, du dépassement de soi, de la confiance et du respect des règles en banlieue, d’autant plus si l’on joue sur l’image positive de grands sportifs issus des quartiers". Le rapport suggère de former et recruter 5 000 « coachs d’insertion » par le sport dans un programme dit APELS. Le but : identifier, former et arrimer ce réseau "qui a un impact fort en termes de prévention, d’accompagnement et de parcours à l’insertion sociale et professionnelle."

  Déploiement de 200 campus numériques
Le numérique « doit s’enraciner dans les quartiers avides de réussite », selon le rapport, qui préconise la création de 200 campus numériques.
Chaque campus serait « un vaste lieu (…) permettant au plus grand nombre un accès total, via les outils digitaux les plus innovants, à une offre de services complète et clairement identifiée : formation, emploi, services publics, culture, aide aux juniors, bénévolat. »

  Des "cités éducatives"
Pour répondre « au défi éducatif des quartiers ». Le but : intégrer des dimensions sociales et culturelles au système éducatif et scolaire. Reconstruire et rénover 300 écoles et 100 collèges dégradés ou encore tripler la préscolarisation à 2 ans et rendre gratuite la cantine le midi.

  Une « armée de la République solidaire »
Créer une prime de convergence ville (PCV) pour les professionnels de l’action sociale, c'est à dire les 35 000 professionnels de l’action sociale dans les quartiers de la politique de la ville. Revaloriser leur rôle et leur statut et aider leurs financements.

  Un fonds à la Caisse des Dépôts et Consignations
«l’Etat se doit de redonner confiance en garantissant ses engagements, en mettant à l’abri de tout aléa budgétaire, une partie des financements. Il faut donc constituer un fonds à la Caisse des Dépôts et Consignations », « Ce fonds sera doté des 5 milliards d’euros provenant de la cession des participations de l’Etat en 2018 (10 milliards annoncés)." "L’utilisation de ces fonds sera garantie par le Premier ministre, sur proposition du Comité d’évaluation et de suivi. »

  Une fondation pour le logement
Créer une fondation regroupant les collectivités territoriales, les financeurs, les partenaires sociaux et les bailleurs, afin d’améliorer les problèmes de gouvernances dans la rénovation urbaine.

  Faciliter le financement des associations
Les quartiers comptent 100 000 associations et un million de bénévoles qui « pallient souvent la faiblesse des pouvoirs publics », selon le rapport. L’objectif : faciliter leur financement.

  Lutter contre les discriminations
Renforcer un certain nombre de mesures existantes comme l’accompagnement de plans territoriaux de lutte, le financement de campagnes de sensibilisation…

 

M6iNFO




 
Pour REAGIR à cette news connectez-vous. (si déjà Membre), sinon rejoignez nous



Soyez le premier à réagir à cette news.

Retour